Flagrant Délit

L’année 1971 se divise clairement en deux parties. Le premier semestre est consacré à engranger des munitions, le second (et au-delà) à les tirer en un feu d’artifice plutôt saisissant. Ce premier semestre se partage en deux temps essentiels. L’un est consacré au cinéma. Johnny est en effet approché pour être une des têtes d’affiche du nouveau film de Claude Lelouch, L’Aventure, c’est l’aventure. Il sera aussi au centre d’un documentaire de François Reichenbach,
nommé J’ai tout donné. L’autre temps est celui de l’enregistrement. En ligne de mire, un album qui sortira le 19 juin (précédé par le 45 tours Oh ! Ma jolie Sarah) et qu’on décide de nommer Flagrant délit.
Les séances ramènent l’équipe en des lieux que le chanteur connaît bien : l’Olympic Sound Studio de Londres. Tout au long des mois de mars et avril, on met « Sarah » en boîte, suivi de Fils de personne, Il faut boire à la source, Fille de la nuit, Que j’aie tort ou raison...
Le second semestre est celui du retour sur scène. La tournée d’été part de Genève le 1er juillet pour se conclure le 18 septembre à Savigny-l’Evêque. Arrive le fameux Palais des Sports 71 (24 septembre - 14 octobre) qui va faire saigner plus d’une oreille. Puis on enchaîne sur la tournée d’hiver (5 novembre - 18 décembre).
Flagrant délit, avec son ambiance blue eyed soul et son côté dîner des fauves autour d’un seul quartier de viande, balance la sauce à impédance maximum, s’appuyant sur les propos hyperréalistes de Philippe Labro pour partir à l’assaut de Joe Cocker (Fille de la nuit), de John Fogerty (Fils de personne) et du tandem Mick Jones/Tommy Brown (Oh ! Ma jolie Sarah). Un album éructant, vociférant, marquant, en attendant que L’Aventure c’est l’aventure et J’ai tout donné fassent un ramdam d’enfer au printemps 1972.

Philippe Labro est le premier auteur à écrire tout un album pour Johnny Hallyday. Après Vie (précédent album du chanteur, auquel également collabore Labro), l'opus poursuit l'orientation de Johnny Hallyday vers des chansons évoquant des problèmes contemporains. Le disque, résolument rock, ne compte aucune ballade.
En vérité je vous le dis, vous vivez tous en flagrant délit...

Tracklisting

- Flagrant délit
- Fils de personne
- Oh! ma jolie Sarah
- Il faut boire à la source
- Fille de la nuit
- Si tu pars la première
- L'autre moitié
- La loi
- Que j'ai tort ou raison
- Tant qu'il y aura des trains

Date de sortie : 19 juin 1971

Studio d'enregistrement : Olympic Sound Studio (Londres)

Enregistrement : Mars et avril 1971

Ingénieurs du son : Chris Kimsey

Réalisation : Lee Hallyday

Musiciens :
Guitares: Hugh Mc Cracken, Micky Jones, Jerry Donahue.
Basse: Pat Donaldson.
Batterie: Tommy Brown.
Piano, orgue: Gary Wright, Raymond Donnez.
Saxophone ténor: Bobby Keys.
Trompette: Jim Price.
Choeurs: Madeline Bell, Nanette Workman, Doris Troy, Liza Strike.

Rééditions :
Réédition réf9101 039
Réédition CD Philips 842 768 réédition "Les tendres années"
Réédition 2000 CD universal 546 954 2

Inscrivez-vous pour être informé des sorties le jour J * :