La Terre Promise

C’est peu dire que 1975 est un grand cru country-rock dans la carrière de Johnny Hallyday. Tout commence le 21 mai avec la sortie de l’album Rock à Memphis, enregistré au début de l’année dans le rude Etat du Tennessee. Au fur et à mesure que s’élabore ce puissant hommage aux pionniers des fifties, se précise en parallèle l’idée d’une sorte de disque jumeau, qui serait consacré à la country music. Une nouvelle campagne d’enregistrements est donc programmée, au Singleton Sound Studio de Nashville, pour rendre hommage à ces glorieux cow-boys et à leur musique. Entre le 7 et le 14 février, puis entre le 6 mai et le 23 juin, Johnny Hallyday va donc se glisser dans les
Santiags des héros de John Ford (et peut-être aussi de Sergio Leone), avec T. bone steak et crispy fried ribs en ligne de mire, le tout dans une ambiance digne de celle du Grand Ole Opry, l’opéra folk le plus célèbre du pays.
Servi par un magnifique reportage photo qui sent l’air vivifiant des hautes plaines, La terre promise est dans les bacs le 17 septembre. L’album s’ouvre, petit paradoxe, sur un titre du rocker Chuck Berry nommé Promised Land qui devient naturellement La terre promise. Le disque reste fameux pour son hit Hey lovely lady (dû à la plume du duo Hallyday/Mallory) ; pour les ballades Je t’aime à l’infini et La première fois (signées par les mêmes) ; pour son coup de chapeau au Texan Buddy Holly (C’est bon) ; et pour le poignant Les larmes de Belinda, un titre créé par le country singer Conway Twitty qui fit ses premières armes dans les studios du label Sun, à la manière d’Elvis. On ajoutera la version trépidante de Me and Bobby McGee (L’histoire de Bobby Mc Gee), hit incontournable de la fin des sixties, dû à la plume de Kris Kristofferson et magnifié par la voix rauque et torturée de Janis Joplin, un standard qu’elle avait enregistré quelques temps avant sa mort. Le hit Hey lovely lady accompagnera Johnny sur les routes de France pendant de longs mois, car le chanteur, une fois de plus, se réalise au jour le jour, on the road again, pour une série de périples monstres. Tournée de printemps du 22 mars au 28 juin ; tournée d’été du 4 juillet au 23 août ; incursion au Québec les 30 et 31 août ; et, pour finir en beauté, raid éclair en Belgique du 22 au 24 novembre.

Inscrivez-vous pour être informé des sorties le jour J * :