Ma Vérité

L’album Sang pour sang, en 1999, aura marqué un tournant dans la manière dont Johnny Hallyday parle de lui-même dans ses chansons. Tout d’un coup, le propos se fait plus personnel, plus direct, comme si le chanteur, ayant dépassé la soixantaine, souhaitait désormais se livrer à une introspection qui croise dans les parages de la psychanalyse. On parle sans fard du temps qui passe, de la possibilité de ne plus pouvoir continuer le chemin comme avant, d’être à court d’énergie ou à bout de souffle. De ce point de
vue, Ma vérité, album de 2005, est en quelque sorte le tome II du Sang pour sang paru au seuil de l’An 2000. Les deux disques sont d’ailleurs réalisés l’un et l’autre par le guitariste Pierre Jaconelli ; ils partagent également un même son et sont issus de séances enregistrées dans un lieu identique, le studio Méga, près de Paris. Des séances complémentaires emmèneront l’équipe à Londres, à Los Angeles et à... Toulouse.
Le disque frappe l’imagination du public lorsque sort le single Ma religion dans son regard, en octobre 2005. L’album est dans les bacs le 7 novembre et, au-delà d’une belle énergie, il montre une diversité d’inspiration et de collaborations ouverte à tous les horizons. Si le groupe Kyo est maître d’œuvre de Ma religion dans son regard, on excède joyeusement le cadre de la pop avec Le temps passe (un rap gravé avec le concours du groupe Ministère A.M.E.R.). Signée Fred Blondin, Mon plus beau Noël sera la chanson de l’hiver, au moment, proche des fêtes, où l’on apprend que les ventes de l’album se dirigent allègrement vers les 800 000 exemplaires.
Ma vérité connaîtra une deuxième vie scénique, en 2006-2007, avec la tournée Flashback (Palais des Sports de Paris en juin/juillet ; Bercy en octobre ; Zénith en novembre ; Olympia et la Cigale en décembre), avec des échappées provinciales durant l’été, l’automne, l’hiver...

Inscrivez-vous pour être informé des sorties le jour J * :